• Déstockage

  • Prévention Covid-19

  • Lien vers notre chaine Youtube

Commande rapide

HUMIDITE (version imprimable .pdf)

 

·        Erreur de mesure due à la buée à l'intérieur du boitier

 

L'air n'est pas sec. Il contient de l'eau. Dans un milieu confiné (le boitier d'un instrument), plus la température baisse, plus l'humidité augmente. La vapeur d'eau présente retourne à son état liquide en se condensant en gouttelettes. Cette condensation se produit là ou l'écart de température est le plus important : sur les parois.

 

Au contact de toutes surfaces où les températures diffèrent et où les temps d'équilibre peuvent être longs, l'air chaud se refroidit, l'humidité augmente et le risque de condensation du coté le plus chaud s'accroit.

Inversement, plus la température augmente, plus la vapeur d’eau apparait.

 

Les différences d’humidité ambiantes s’observent dès qu’il y a une perte d’équilibre entre deux milieux / deux surfaces. Il n’est pas rare que le cycle soit sans fin et que l’équilibre ne soit jamais atteint.

Le paramètre influant est la propension de la paroi à laisser passer la chaleur intérieure vers l'extérieur : l’aération du boitier.


Ex : une vitre se couvre de buée dès que l'air extérieur refroidit. Or, disposant d'une aération (fraiche), la température de la vitre intérieure est proche de la température extérieure, le point de rosée (température de condensation) ne sera jamais atteint. Inversement, trop d'aération (réchauffant l’espace) est nuisible. L'air chaud au contact d’une enveloppe froide, se refroidit : la vapeur d’eau ambiante se condense en eau liquide : de la buée apparaitra.

Important :

- Privilégier des instruments avec parois ajourées, et disposant de trous d’aération.
- Comparer 2 instruments identiques disposés au même endroit et dans la même position.

Attention : une paroi au soleil se réchauffe plus vite que l’air ambiant, alors qu’une paroi à l’ombre sera plus froide que l’air ambiant : un instrument accroché au mur n’indiquera pas la même humidité qu’un instrument positionné différemment.

 

Remède : Laisser l'appareil à l'envers (aération vers le haut) dans un endroit frais, ventilé et sec et attendre quelques heures.

 

·        Hygromètre

 

Les hygromètres sont utilisés pour mesurer l'humidité relative (la quantité d'humidité dans l'air). Le terme "humidité relative" désigne le degré de saturation de l'air en vapeur d'eau.

 

Par exemple, si la température de l'air baisse alors que la teneur en vapeur d'eau reste la même, l'humidité relative de l'air augmente, car l'air froid absorbe la vapeur d'eau.

 

·    Principes de mesure

 

Deux capteurs d'hygrométrie différents existent : le cœur de l'hygromètre à cheveu synthétique ou à ressort spiral bimétallique dit « bilame ».

 

Dès le 18e siècle, le cheveu naturel était utilisé pour mesurer l'humidité en raison de sa nature hautement hygroscopique : lorsque l'humidité augmente, il se dilate et se contracte à nouveau lorsque l'air sèche. Depuis, le cheveu en matière synthétique a fait son apparition. Celui-ci est pérenne et précis.

 

Dans un hygromètre bimétallique, le cheveu est remplacé par une bobine bimétallique qui s'enroule autour d'un fil métallique.

 

Aujourd’hui, les hygromètres digitaux ont fait leur apparition. Ils sont précis et dotés de fonctions supplémentaires telles que les lectures max-min ou des seuils d’alarmes réglables.

 

·        Climat ambiant sain

 

Se sentir bien et confortable chez soi dépend en grande partie de la qualité de l'air intérieur. L'homme dégage beaucoup de vapeur d'eau (humidité) dans l'air (douche, cuisine, lessive) dans le cadre de ses activités quotidiennes. Si le renouvellement (circulation) de l'air est insuffisant, l'air devient trop humide.

 

Une humidité excessive de l'air ambiant (>65%) favorise la formation de moisissures. Mais un air trop sec est également mauvais pour notre santé et notre bien-être à différents égards. Une humidité relative de 40 à 60 % est ressentie comme confortable par la plupart des gens.